Naviguer en top

Pol Mara 1920° - 1998†

l'Académie des Beaux-Arts et à l'Institut national supérieur. Il s'est tout d'abord orienté vers la peinture surréaliste. Il prendra par la suite la route de l'abstraction lyrique pour finir par le pop-art où il se distinguera par une démarche particulièrement déroutante. Lauréat de nombreux prix, dont la Biennale de Tokyo en 1967, il a également réalisé des peintures murales pour le métro de Bruxelles en 1974. Il s'est éteint en 1998.
Pol Mara a étudié à l'Académie des Beaux-Arts et à l'Institut national supérieur d'Anvers de 1941 à 1948. Il expose pour la première fois en 1952 et reçoit, trois ans plus tard, une mention à l?occasion du Prix de la jeune peinture belge. En 1958, il adhère au G-58 Hessenhuis, un groupe de jeunes peintres avant-gardistes anversois fondé par Gentils et Walter Leblanc.
Après la période des années 50, marquée par le néo-expressionnisme et la figuration symbolique suivie d'une phase abstraite, Pol Mara introduit des éléments photographiques dans ses réalisations et se livre à l?appropriation directe de sujets tirés de la télévision ou des magazines illustrés. En 1963, il délaisse l'abstraction lyrique pour les clichés, photographiques et publicitaires, de la vie moderne. Cette technique lui a valu d'être associé à des artistes comme l?Américain Rauschenberg et c?est d?ailleurs au milieu des années 60 qu?il effectue ses premiers voyages aux états-Unis.
Lauréat de nombreux prix dont la Biennale de Tokyo en 1967, Pol Mara sera vite considéré comme un ambassadeur de l?art flamand. En 1974, il réalisera des fresques murales pour le métro bruxellois. Depuis l?été 1996, une partie de son ?uvre est rassemblée au château provençal de Gordes qui accueille le Musée Pol Mara. Ses créations s'y déclinent sur trois niveaux dans une sarabande de couleurs et de rythmes, témoignages de la vie réservant une large part au désir et au plaisir.


Pol Mara

Trier:

Pol Mara

Trier:




De notre galerie

Cacher